Février 2018

CONTRE LES DÉSERTS MÉDICAUX. Les armes de Soins coordonnés

Christine Maillard
L’association Soins coordonnés a publié l’intégrale de ses propositions phares pour vaincre les déserts médicaux fin 2017. Ses leviers d’action : mobiliser les médecins généralistes dans les zones désertées, en leur redonnant envie d’exercer ; coordonner les professionnels de santé.

 

Une zone géographique pour laquelle « l’offre de santé ne répond pas pleinement au besoin de la population, notamment en matière de soins primaires » : le désert médical, selon la définition de l’association Soins coordonnés créée en 2011 par des professionnels de santé de ville, peut donc être relatif, si une majorité de praticiens sont en secteur  2. Environ « 5 millions de concitoyens n’ont pas accès à ces soins primaires », alors que les besoins croissent (explosion des maladies chroniques, vieillissement), et évoluent du curatif au préventif. Pour résoudre ce paradoxe, et sachant que l’hôpital joue « un rôle central dans cet écosystème, y compris pour le premier recours », il faut « repartir des besoins de la population ». Et mieux structurer le premier recours, après avoir pesé le pour et le contre des mesures déjà proposées (doublement des maisons de santé, mesures coercitives, incitations financières, etc.) pour le renforcer. L’association analyse « pourquoi la médecine générale fait peur », au point qu’il est parfois impossible, surtout si le cabinet est éloigné du lieu d’études, de trouver un remplaçant, un collaborateur ou un successeur.

 

MISSION DE SANTÉ PUBLIQUE CONTRACTUALISÉE

S’inspirant du concept « d’agilité organisationnelle », issu du monde de l’entreprise informatique des années 1990, pour explorer de manière collective de nouvelles voies d’organisation, l’association veut redonner à chacun l’envie et le pouvoir d’agir : l’empowerment appliqué aux professionnels de santé !