Le Concours Médical
Novembre 2020

LUTTE CONTRE LE TABAGISME. La CPTS du Sud-Lochois donne un écho local au « Mois sans tabac »

Valérie Devillaine
Voilà trois ans que la communauté professionnelle territoriale de santé s’engage pour accompagner ses patients, notamment en organisant des événements en novembre, à l’occasion du « Mois sans tabac », mais pas seulement.
Cette année, Covid oblige, les professionnels ont dû revoir leurs dispositifs habituels, mais ne relâchent pas pour autant leurs efforts.

 

« La prévention, c’est quelque chose de compliqué à mettre en oeuvre et à évaluer », estime Gisèle Gravier, coordinatrice de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) du Sud-Lochois, la première lancée dans la région Centre-Val de Loire. Mais cet écueil n’a pas empêché les professionnels de s’engager dans cette voie, et notamment dans la lutte contre le tabagisme. Depuis trois ans, l’équipe organise, pendant le mois de novembre, des événements afin de profiter de la résonance nationale de l’opération « Mois sans tabac ».

Pour cela, la CPTS a répondu à un appel à projets de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) qui lui permet de bénéficier de financements pour mener des actions et un suivi des fumeurs sur deux mois, jusqu’à fin décembre.

Nathalie Jan, médecin généraliste, partage son temps entre un poste de praticien à l’hôpital de Loche, en gynécologie et tabacologie, et une activité en cabinet, également consacrée à la tabacologie, à la gynécologie ainsi qu’à l’hypnose et l’EMDR [eye movement desensitization and reprocessing, NDLR]. Présidente d’une association de lutte contre les violences sexuelles, Dire et guérir, elle s’est spécialisée dans la tabacologie pour répondre à un besoin de l’hôpital lochois, mais « tout est en rapport, souligne-t-elle. On retrouve parmi les fumeurs de nombreuses victimes de psychotraumatismes, souvent d’ordre sexuel, dans l’enfance. Et je les aide à les réparer ».